Nouvel An au Japon


Écrit par Céline RENA, 1er dan ARA

Le nouvel an japonais – oshogatsu - est l’une des fêtes les plus importantes de l’année. A cette occasion, la plupart des japonais posent des congés afin de pouvoir participer à toutes les célébrations qui durent du 1er au 3 janvier.

 

Les préparatifs

Pour commencer l’année sur de bonnes bases, les japonais font un grand nettoyage de leur maison : ōsōji (大掃除). Ce nettoyage sert de rite de purification. Il est aussi d’usage de régler toutes les affaires en cours et de rembourser ses dettes.

On décore ensuite la porte des maisons avec un kadomatsu (門松) (généralement composé de pin et de bambou représentant respectivement la longévité et la santé) et un shimenawa (標縄) (grosse tresse de paille porte bonheur). On dépose également une offrande: kagami mochi (鏡餅 ) (gâteaux de riz empilés et surmontés d’une orange).

Kadomatsu

Shimenawa

Kagami mochi

 

 

 

La tradition veut que l’on ne fasse rien les premiers jours de l’année. Les mères de familles préparent donc les mets à l’avance. Ces derniers seront dégustés froid.

 

Le réveillon

Le soir du réveillon, on mange une soupe accompagné de nouilles au sarrasin. Cela signifie que l’on a réglé toute ses dettes.

Le réveillon se passe généralement en famille. Avant minuit, la famille se rend dans un temple bouddhiste pour assister à la frappe des 108 coups de gong annonçant le passage à la nouvelle année. Ces 108 coups de cloche purifient les âmes et chassent les 108 fautes qui affligent continuellement les Hommes selon la croyance bouddhique.

 

Le 1er janvier

Les Japonais se rendent dans les temples pour le hatsumōde (初詣) : première visite au temple. Ils s’y rendent en grande tenue : kimono pour les femmes et hakama pour les hommes.

On y boit le toso(屠蘇) : premier saké de l’année, préparé avec des herbes médicinales et censé garantir une bonne santé pour l’année à venir.

On se rend au temple pour prier et tirer les predictions de la nouvelle année.

 

Vœux

Quelques exemples de nengajo

 

Les vœux se souhaitent en disant "yoi o-toshi o" (bonne année) jusqu'au 31 décembre, puis "akemashite omedetō" (félicitations à l'aube [de cette nouvelle année]) à partir du 1er janvier. On souhaite également ses vœux par des cartes postales appelées nengajō. (Si ces cartes ont été signalées à une certaine date en décembre, elles seront livrées ensemble le 1er janvier).

Traditionnellement, on rend des visites de politesse à la famille et aux amis, et l'on donne des étrennes aux enfants, appelées otoshidama (お年玉). Il est aussi coutume de déposer sous l'oreiller des enfants une image du Takarabune, le navire Sept Divinités du Bonheur pour qu'ils fassent de beaux rêves.

 

Enveloppe d'otoshidama

Takarabune, le navire Sept Divinités du Bonheur

 

 

 

 

 

 

Commentaires: Commentaires fermés sur Nouvel An au Japon

Devenez fan

Amazon Prime

Coin des vidéos