Interview de Maître Jean-Pierre LE PIERRES


Jean Pierre LE PIERRES

Sensei Jean Pierre LE PIERRES 7è Dan ARA

Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir et honneur de vous présenter l’interview de Maître Jean-Pierre LE PIERRES, Président de l'ARA - Akitai jutsu Ryu Abe et 7è dan ARA.

Les questions dans cette interview sont posées par plusieurs membres de l’ARA. Je tiens à dire un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à cette interview et surtout au Maître Jean-Pierre LE PIERRES d’avoir consacré une partie de son temps précieux pour répondre à ces questions.

Voici l’interview :

Membre ARA : A partir de quel grade, Maître Jean-Pierre LE PIERRES a commencé à sentir son kokyu ou ki dans ses techniques ?

Maître JPL : Il n’y a pas là, la notion de grade ni de niveau. Pour rappel, KOKYU veut dire inspirer/expirer, donc dès le début on peut travailler et on doit travailler avec le KOKYU, il se doit d’être dans chaque technique. Pour ce qui est du KI, ou énergie, je dirais vitale, c’est d’abord une sensation qui vous envahit, et vous pose des problèmes, on ne peut plus faire les mêmes choses qu’avant !
Il faut quand même de longues années de travail pour ressentir ces choses et les intégrer dans la pratique d’une façon inconsciente !


Membre ARA : Quelles sont les choses qui te poussent à perpétuer la transmission de l’héritage de Maître DELFORGE ?

Maître JPL : Le respect des valeurs enseignées et acquises, le respect et le remerciement au Sensei qui vous ouvre la porte de cette discipline, de cet Art formidable qu’est l’AIKI, le respect de la vérité de l’enseignement dans la notion de réalité (et non pas de dureté) !
Poursuivre la suite de son œuvre, il a été un des fondateurs de l’AIKI.. Français, la continuité de l’enseignement de Maître Tadashi ABE, dont il a suivi les cours pendant plus de 8 années, la diffusion des séries, bases de l’école A.R.A, qu’il m’a enseignées, la transmission d’une voie « DO » de l’AIKI.. sans oubli de Martialité !


Membre ARA : Penses-tu que le décès de Maître TAMURA l’été dernier va changer quelque chose dans l’organisation de l’aïki français ?

Maître JPL : Il a déjà changé quelque chose, l’UFA n’existe plus !


Membre ARA : L’ARA a-t-elle vocation à devenir une grande école d’arts martiaux ?

Maître JPL : Non, une grande école d’AIKI, ce sera déjà bien difficile !


Membre ARA : Qu’est-ce qui différencie l’ARA des autres courants d’aïkido ?

Maître JPL : La fidélité aux maîtres, aux principes appris et travaillés, la notion de réalité et la tolérance de cette discipline envers les différents courants techniques, le respect de la différence technique et humaine (homme/femme), la notion de liberté qui se doit d’être dans chaque courant d’école et qui est perdue avec les tutelles Fédérales. Enfin l’attache à ses valeurs et leur pérennisation, la Martialité dans la pratique. Enfin il faut le dire une certaine notion de réalité dans la pratique !


Membre ARA : La voie suivie par l'ARA est-elle liée uniquement à une approche réaliste ou pragmatique du combat ? ou y a-t-il d'autres différences majeures par rapport aux autres écoles ?

Maître JPL : Elle est liée comme toute voie martiale par des critères spécifiques à une école, tant dans la recherche technique que mentale, à une certaine idéologie de la pratique de cet Art, aux “Senseis”  qui ont enseignés dans cette voie, au maintien et au respect de la Martialité qui n’existe plus ou pas dans beaucoup de courants Techniques !
Quant aux différences majeures, chaque école ayant sa propre approche Technique de cet Art, elles sont de fait toutes différentes !


Membre ARA : Maître LE PIERRES a-t-il pratiqué d'autres arts martiaux et/ou sports de combat, et si oui, quelle a été leur influence sur son art ?

Maître JPL : Oui, le Karaté et le Judo qui ont imposé rigueur, respect et martialité, mais paradoxalement c’est la pratique du Hand Ball qui se rapproche le plus de la pratique de l’Aïki. J’ai pratiqué ce sport de l’âge de 14 ans à l’âge de 35 ans et ce au niveau National, ce qui m’a apporté beaucoup de sensations, curieusement similaires à la pratique de l’Aïki, que je faisais conjointement, notamment dans les notions de contact, d’anticipation, de déplacement, de positionnement et de prise de conscience du corps dans l’espace.


Membre ARA : La pratique des armes ne devrait-elle pas être plus développée ? En particulier la découverte d'autres kata au bokken ou au Jo ?

Maître JPL : Elle le sera, des réflexions sont en cours. Ces éléments une fois définis seront intégrés dans la suite des séries. Sans oublier le Tambo (bâton court) spécificité de notre école.


Membre ARA : Le débat juridique sur l'appellation Aikido, et le fait d'avoir dû appeler notre courant Aikitai jutsu n'est-il pas un risque de voir à terme notre courant disparaitre car paraissant trop sectaire ? Quel serait le moyen de renouer avec les autres courants, afin de chercher à travailler tous ensemble ?

Maître JPL : Pour rappel, une photo du maître Tadashi ABE, qui se dit 6ème DAN d’AIKI, le DO ou MICHI, la voie se doit de rester dans l’absolu, que l’on mette le suffixe : TAI, JUTSU, DO etc., n’influe en rien sur la pratique, d’ailleurs beaucoup de grandes tendances d’AIKI, ne comporte pas le mot « DO » : YOSHINKAN du maître SHIODA, IWAMA RYU de maître SAITO etc…, pourtant elles enseignent toutes un AIKI de formes différentes, mais c’est ce qui fait la richesse de notre Art !
Pour rappel définition de AIKITAI JUTSU : AI (unir) KI (respiration, énergie) TAI (le corps) JUTSU (manière de faire), nous sommes toujours dans la voie de la pratique DO !
Pour ce qui est du travail en commun avec les autres courants, dans notre école les portes de la pratique sont ouvertes à toutes les écoles ou Fédérations, ce qui n’est pas toujours le cas à l’inverse ! Et pour ce faire il faudrait que tout le monde accepte et tolère la richesse des différences dans la pratique des différents courants Techniques.
Pour terminer, un petit rappel : de notre côté nous n’avons rejeté personne, c’est nous qui avons été rejetés ! La porte est ouverte à toute proposition !
Quant à la notion de sectarisme, je vous en laisse juge !


Membre ARA : Dans le cadre des stages proposés par l'ARA, pourrait-on faire des partages d'expérience avec d'autres arts martiaux ? Proposer des stages multisports pour permettre d'enrichir notre art avec des techniques venues d'autres pratiques (karaté, judo, autres arts martiaux)

Maître JPL : Petit rappel, nous pratiquons un Art Martial et non un Sport ! De plus, c’est déjà fait depuis 2 ans, stage multi disciplines, AIKITAI, IAIDO, KOBUDO, NAGINATA, à vous d’y participer, mais je rappelle, que l’apprentissage d’une discipline est déjà très long, et que la dilution ne favorise ni la compréhension ni le sens de la pratique. Toute discipline étant différente en technique et en idéologie !
Le dernier stage multi disciplines a eu lieu le samedi 5 mars 2011 à Bessancourt de 14h à 19h, je vous invite donc à participer au prochain !
Et nous continuerons dans cette voie une fois par an au minimum !


Membre ARA :  Quelles sont les qualités principales d'un bon pratiquant ARA, et laquelle serait la plus importante ?

Maître JPL : Elles sont identiques à celles de tout “AIKIDOKA” d’être un bon pratiquant d’AIKI tout simplement, de travailler, de persévérer, de se rendre disponible tant physiquement que mentalement et surtout travailler les bases de la pratique A.R.A (séries). Car comme l’a dit SHIODA Gozo Sensei : "l’AIKI commence avec les bases et finit avec les bases"


Membre ARA :  Existe-t-il courants issus de l'enseignement de Maître Tadashi Abe aujourd'hui en Europe (Belgique, Allemagne, Italie) ? Quelles sont nos relations avec eux ? Un stage international est-il envisageable ?

Maître JPL : Pas de connaissance à ce jour ! Mais qui sait ! Toute proposition sera étudiée !


Membre ARA :  Quel avenir pour l'ARA après Jean-Pierre LE PIERRES ?

Maître JPL : L’A.R.A suite ! La relève est assurée. C’est le courant, la tendance qui comptent et non l’homme ou la personne. L’esprit perdure toujours par rapport à la matière ! Le Collège Technique en est la preuve, il saura très bien continuer à faire progresser la Technique et ainsi pérenniser l’école.
Nous mettons tout en œuvre pour la formation des hauts Gradés, l’intégration des nouveaux ou des futurs Techniciens, ainsi que la réalisation de supports Techniques de travail, numériques ou papiers.

 

 

 

Commentaires: 3 commentaires

3 réactions sur “Interview de Maître Jean-Pierre LE PIERRES”

  1. BOT ALAIN dit :

    Qu'est-ce qui te différencie de STEVEN SEAGAL Jean-Pierre ?
    SAM de la SNCF .....

  2. boukri dit :

    demande simple ne pas le prendre mal juste utile
    bonjour pourriez vous nous faire parvenir les stages de l'ara en calendrier comme avant, afin de prévenir les adhérents à l'avance
    merci ou les stages les plus proches.
    merci jpl.
    franck

    • Emilie dit :

      Bonsoir Franck,

      Je voudrais juste vous informer que je viens de publier le calendrier des stages Aikido de l'ARA pour le mois de Mars et Avril 2012. Vous le trouverez dans la catégorie "Stage Aikido" (colonne droite) ou en cliquant ICI.

      J'essaierai d'y publier les futurs calendriers de stage dès que j'en aurai pris connaissance.

      Emilie.

Réagissez

Restez informé(e)

Abonnez-vous à ce blog pour recevoir un GUIDE PRATIQUE sur l'Aïkido et les notifications de nouveaux articles par e-mail




* champ obligatoire.



Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Coin des vidéos

Devenez fan

Suivez-moi sur :


RSS InfoAikidoTwitter InfoAikido Youtube InfoAikido

BudoFight

Amazon