Aikitai Jutsu et Anatomie - Influence du pouce : la supination


Article rédigé et documenté par Pascal Rulence, 2è dan ARA - Ostéopathe diplômé

La pratique des arts martiaux exige une certaine maitrise et connaissance du corps même si cette dernière n’est pas nécessairement académique. Toutefois un petit éclairage peut amener à une meilleure compréhension de ce que l’on fait (ou essaie) de faire.

Une petite présentation des éléments s’impose.

  1. Tout d’abord la position anatomique de référence : bras le long du corps, coude plié à 90°, paume vers le ciel.
  2. La « prono-supination » c’est l’action de tourner la paume de la main vers le bas (pronation) ou vers le haut (supination) faisant intervertir les positions du pouce et de l’auriculaire.
  3. Schématiquement un avant-bras se compose de deux os longs parallèles, reliés par une membrane interosseuse. Ils unissent le poignet au coude dont ils font partie, le cubitus et le radius côté pouce.

 

Ca va, tout le monde arrive à suivre ? Parce que c’est maintenant que ça commence... Un peu de gymnastique cérébrale en 3D !

Sur la face postérieure de l’avant-bras se trouve entre autre, trois muscles qui nous intéressent : le long abducteur du pouce, le court et le long extenseur du pouce. Ce sont eux qui tendent et écartent le pouce de la main. Ils trouvent leurs origines (s’accrochent) sur la face postérieure du radius ainsi que sur la membrane interosseuse et se terminent sur le pouce bien sûr. Lors de la pronation les deux os vont donc se croiser, le radius va également se tourner sur lui-même et tendre la membrane interosseuse (cf. schéma - Cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Faisons maintenant une expérience. Prenez la position de référence bras le long du corps coude fléchis à 90°, tournez la paume vers le sol. Faites alors une supination complète en gardant vos doigts détendus. Vous devez vous retrouver la paume vers le haut. Si vous recommencez l’opération avec le pouce en extension, vous constaterez que votre supination n’atteint pas les 180° du premier test, que la paume n’est pas orientée vers le ciel. La faute aux trois muscles précités car en tendant le pouce, ils fixent en partie la position du radius vers la pronation l’empêchant de revenir en supination.

 

Réagissez

Restez informé(e)

Abonnez-vous à ce blog pour recevoir un GUIDE PRATIQUE sur l'Aïkido et les notifications de nouveaux articles par e-mail




* champ obligatoire.



Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Coin des vidéos

Devenez fan

Suivez-moi sur :


RSS InfoAikidoTwitter InfoAikido Youtube InfoAikido

BudoFight

Amazon