Critique du livre : "L'art de la paix" de Morihei Ueshiba


Voici une chronique rédigée par Jeff de www.budokrd.com sur le livre "L'art de la paix : Enseignements du fondateur de l'aïkido" de Morihei Ueshiba

 

L'art de la paix

 

Le Petit Livre Jaune,…L’essence même de l’aïkido en quelques phrases.

Si beaucoup d’entre vous connaissent ce livre regroupant quelques pensées de O Sensei dans un ouvrage carré de 120 pages tenant dans la poche, je souhaite partager ma fascination pour ce petit volume avec ceux qui vont le découvrir.

Originellement publié en 1992 par John Stevens aux éditions Shambala, l’ouvrage a été traduit par Christophe Champclaux et publié aux éditions Guy Trédaniel en 2000.

Plongeons dans le vif du sujet et voyons comment à travers quelques phrases, on a le sentiment d’être immergé dans un univers de conseils, de bon sens et de raison dont les échos évoquent les incitations répétées de nos maîtres.

Souvent traduit par « la voie de l’harmonisation des énergies », le terme aïkido reste bien obscur à la pensée occidentale. Le choix « Art de la paix » comme traduction alternative est une option intéressante qui éclaire une des citations de Morihei Ueshiba « Blesser un adversaire, c’est se blesser soit même. Contrôler une agression sans infliger de blessure, c’est l’Art de la paix ». Elle donne d’entrée la tonalité de l’ouvrage.

Les citations sont schématiquement divisées en trois parties : le guerrier, le pratiquant, le philosophe et l’on découvre au fil des pages à quel point l’enseignement « technique » de l’aïkido recouvre, bien que cela ne soit pas mentionné, ces aspects martiaux et spirituels.

Les phrases courtes et ciselées de O Sensei exposent avec des mots tout l’enseignement que nos maîtres essayent de transmettre avec des gestes dans des têtes bien étroites ou peu ouvertes (je parle de la mienne en particulier !). A travers les lignes des pensées de Morihei Ueshiba on comprend, on ressent l’ouverture d’esprit, on est immergé dans l’essence même de l’aïkido.

J’ai envie de conseiller ce livre à toute personne qui souhaite aller plus loin dans sa pratique de l’aïkido. S’il n’agit pas comme un révélateur, ce livre questionne. Il est paradoxal. Il peut être lu en quelques minutes et chaque phrase mériterait à elle seule qu’on s'y appesantisse des heures voire au risque de passer pour un esprit éthéré et déconnecté de la réalité, qu’on s’y arrête une vie.

Le livre se termine par des citations philosophiques profondément marquées par les principales religions d’orient à la source desquelles O Sensei puisa son inspiration, sa foi et sa détermination. Cette dimension du livre qui occupe les 10 dernières pages est peut-être la partie qui m’a le moins touché ou que je n’ai pas réussi à appréhender, à ressentir. Mon esprit nécessite certainement une ouverture pour, au-delà des mots, percevoir le concept, ressentir le sens. Faire et ne pas chercher à faire…. Comprendre et ne pas chercher à comprendre….

En lisant et relisant les citations égrainées le long du livre, je ressens fortement la présence de nos maîtres et j’entends parfois l’écho de leurs voix. La diversité des sujets abordés est telle qu’elle permet d’appréhender les multiples facettes de l’enseignement, la diversité et les richesses des approches. Un peu comme si, au sein d’un seul ouvrage, en quelques phrases, on retrouvait tous les éclairages des enseignements que nous recevons. Chacun de nous, dans sa pratique possède un axe de travail privilégié. On peut retrouver ces axes à travers les pensées de O Sensei. Vous reconnaîtrez certainement quelques-uns des maîtres que vous avez côtoyés !

L’enseignement de nos maîtres épuré, simplifié à l’extrême, comme si chaque citation était un morceau de cristal renfermant à la fois la simplicité et la complexité de cet art martial :

Ne t’oppose pas !
« Lorsqu’un adversaire avance, laissez le entrer. S’il tire vers l’arrière, poussez dans sa direction »
« Si vous n’êtes pas relié au vide véritable, jamais vous ne comprendrez l’Art de la Paix »

Dans ton cercle !
« Même le plus puissant des êtres humains ne possède qu’une sphère de force limitée. Tirez-le à l’extérieur de cette sphère pour l’emmener dans la vôtre, et sa puissance s’évanouira »

Ne cherche pas à faire, fais !
« En fin de compte, vous devez oublier la technique. Plus vous progressez, moins les techniques importent. Le Grand Chemin et en réalité le Non-Chemin »

Ton centre !
« Lorsque nous sommes attaqués, nous devons unifier les parties hautes, moyennes et basses de notre corps. Entrons, tournons et fusionnons avec l’adversaire, sur le devant et sur l’arrière, sur la gauche et sur la droite. »

Et surtout n’oubliez pas…
« Toujours pratiquer l’Art de la Paix d’une manière vibrante et joyeuse »

 

Commentaires: 2 commentaires

Devenez fan

Amazon Prime

Coin des vidéos