Le rôle de l'Uke en Aïkido


C'est le titre d'un document PDF que j'aimerais partager aujourd'hui ici avec vous. Il est rédigé par Daniel Leclerc et comporte plus de 8 pages. Vous allez donc avoir de la lecture! :-).

Cette lecture recommandée vous permettra à comprendre beaucoup mieux le rôle de l'Uke en Aïkido et par conséquent à assumer mieux ce rôle lorsque vous êtes uke.

Un grand merci à Daniel Leclerc!

Voici l'introduction de ce document :

UKE, celui qui chute dans la pratique d’AIKIDO, par opposition à TORI qui exécute la technique, joue un rôle essentiel dans la didactique martiale en général et japonaise en particulier, tout du moins pour ce qui concerne les disciplines qui enseignent les formes de combat face à face à un adversaire. La cible n’a pas moins de valeur en KYUDO, par exemple, mais ne remplit pas les mêmes critères.

Ce rôle est bien souvent méconnu ou mal compris, pour ne pas dire déconsidéré, par bon nombre de pratiquants notamment en raison de la fonction passive qu’on lui attribue injustement.

Cet article se propose d’analyser ce rôle, sous tous ses aspects, et ainsi permettre au shugyo-sha d’y puiser les éléments susceptibles d’orienter son travail vers une meilleure compréhension de sa ou ses pratiques. Dans un premier temps, nous tenterons de comprendre et d’analyser les raisons qui pourraient justifier cet apparent manque d’intérêt. Puis nous aborderons les différents sens attachés à cet aspect de la pratique. Enfin, nous dégagerons quelques moyens utiles et pratiques pour améliorer notre propre technique à ce sujet...

Cliquez ici pour lire la suite

Bonne et agréable lecture !

 

Commentaires: 11 commentaires

11 réactions sur “Le rôle de l'Uke en Aïkido”

  1. Phil cadenet dit :

    "Fallum ergo sum", je chute donc je suis. Celui qui "subit" la technique, celui qui chute, et nous oublions celui qui "permet que la technique se fasse" "celui qui permet que la technique continue" "celui qui permet que la technique aboutisse". Nous ne devrions pas parler "seulement" du rôle de l'Uke comme si ce rôle était à lui seul la composante essentiel de notre pratique. Nous devrions parler des rôles des deux personnes qui permettent aux deux de progresser dans la compréhension non seulement des techniques mais aussi des principes qui les sous tendent. Le grand bouleversement que nous a montré le fondateur est de passer d'une situation de conflit à une situation d'harmonie. Le grand bouleversement que nous a montré le fondateur est de passer de la destruction d'un des deux à la construction des deux. Le grand bouleversement que nous a montré le fondateur est de passer de l'égoïsme à l'altruisme. Les deux composantes (deux personnes, deux énergies, deux volontés) de la pratique se doivent de jouer leurs rôles respectifs pour le progrès des deux. Le rôle de l'uke est de porter une "attaque" juste, continue, vigilante, consciente et bienveillante jusqu'à la dissolution de l'attaque. Le rôle de tori est de proposer une réponse juste, continue, vigilante, consciente et bienveillante jusqu'à la dissolution de l'attaque. La dissolution peut prendre effet soit dans la chute (qui n'en est pas une) ou dans l'immobilisation (qui n'en est pas une non plus). La valeur de la chute et de l'immobilisation se trouve en elles mêmes. Toutes deux permettent au cycle de transformation des êtres de recommencer. C'est là le secret de notre fondateur, passer d'un conflit potentiellement destructeur à une harmonie qui construit. Le secret c'est que l'harmonie est rétablie après que le chaos soit intervenue. Alors qu'avant le fondateur, le chaos entrainait le chaos, aujourd'hui, il nous est possible de faire en sorte que du chaos (volonté de destruction de l'autre), nous arrivions à créer l'Harmonie. Cette harmonie se construit à deux tout d'abord sur le tatami puis elle se construit dans notre vie quotidienne avec tout ce que nous faisons. Quand toutes les parties de notre être sont changées, nous pouvons construire l'harmonie universelle autour de nous. C'est là que se trouve le coeur de notre pratique.
    Un pratiquant lambda
    Merci.

    • Emilie dit :

      Merci beaucoup pour ces belles explications!

      Emilie.

      • AKOA Sebastien Junior dit :

        Merci

      • Menet jcl dit :

        Bonjour Emilie.

        Explication au sujet des ukemis donné par mon Sensei Roger Hannoset.
        La chute en aikido n’est pas une défaite pour le partenaire mais une sortie de secoure et aussi pour éviter l’accident dans la pratique.

        L’uke reste toujours mon guide de progression pour soit Même et Tory doit respecter sont partenaire dans l’intérêt de chacun .

        Bonne journée.
        Menet jcl

        • Emilie dit :

          Bonjour Jean Claude,

          Merci beaucoup d'avoir partagé ici l'excellente explication de Sensei Roger Hannoset sur l'intérêt de la chute en Aïkido !
          Je suis tout à fait d'accord avec.

          Bonne semaine,
          Emilie.

  2. Pascal dit :

    Une autre vision du role de Aite (plutôt que Uke) sur ce site http://aikidobezons.org/Aite.aspx

  3. Phil cadenet dit :

    L'uke est notre miroir de progrès. Il est l'autre nous-même en recherche. En cela nous lui devons respect et compassion. C'est à travers nous même et au travers des autres que nous cheminons sur la voie de la vie...

  4. moncef dit :

    merci bien

Réagissez

Restez informé(e)

Abonnez-vous à ce blog pour recevoir un GUIDE PRATIQUE sur l'Aïkido et les notifications de nouveaux articles par e-mail




* champ obligatoire.



Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Coin des vidéos

Devenez fan

Suivez-moi sur :


RSS InfoAikidoTwitter InfoAikido Youtube InfoAikido

BudoFight

Amazon